Hivernage Station Concordia DC4 2008

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 23 avril 2008

Une petite recette de cuisine : le foie gras par Giorgio

Bonjour,

Après quelques jours d’absence, je reviens vers vous avec un petit cadeau pour me faire pardonner. En fait, le cadeau ne vient pas de moi, mais de Giorgio notre chef qui a décidé de nous faire partager ses petits secrets de grand chef !!!

Giorgio met un point d’honneur à nous faire régulièrement profiter de ses talents de cuisinier gastronomique. Il est rare qu’une journée ne se passe sans qu’une spécialité digne d’un 3 étoiles venant se poser sur notre table, transforme notre repas en orgie gAstronomique et parfois au désespoir de Roberto notre Doc, soucieux de notre bien-être diététique, … Canard à l’orange, tournedos Rossini, T bones à la Giorgio et foie gras maison sont des exemples parmi les délices préparés avec amour qui font de nous des aficionados de la Giogiomania…. Pour débuter cette série d’articles pourquoi ne pas commencer par un petit cours de fabrication de foie gras en image !!!! Et oui à Concordia, notre Maitée à nous c’est Giorgio, et l’heure de l’émission c’est 19h !!!! Âmes sensibles s’abstenir certaines images peuvent choquer, mais le résultat si flatteur pour vos papilles compensera largement ces petits instants de souffrance…

Tout d’abord, se munir de foie gras frais, ça ne devrait pas être trop difficile pour vous ;), de sel, de poivre, et de Porto. Bien peser le foie avant l’étape suivante. (il est important de connaitre le poids « brute ». Ensuite bien se laver les mains (frottez bien, vous verrez la suite ;) )

Le secret de la recette réside dans la suppression des vaisseaux du foie gras. Il faut disposer le foie dans un plat et à mains nues suivre la veine principale afin de la dégager, ensuite toujours avec les doigts suivre les ramifications. Le but étant d’enlever toutes les parties veineuses qui pour des raisons de gout d’esthétique et d’économie de fil dentaire, ne sont pas les bienvenues dans nos délicates assiettes.

l'équipe au complet

Comme vous pouvez le constater bien que peu ragoutante au premier abord cette étape qui pourrait être assimilée à une scène d’un mauvais film d’horreur est nécessaire et finit même par amuser les intervenants !!!

zazoo en action !!!

lolo à l'aise dans toutes situations.

Il faut le faire soigneusement et cela peut prendre une vingtaine de minutes par foie. (en fait un peu plus pour Zazoo)

avec soin et jusqu'au bout.

Une « foie » réalisé ce carnage, il est temps d’ajouter les ingrédients.

Le sel > 17g pour 1000g de foie « brute », le poivre (allez-y copieusement) et le porto.

Le foie doit baigner dedans comme une amygdale en fin de soirée festive… (je vous avais prévenue on fait dans le gore aujourd’hui) ;)

fascinant !!!

Chercher la veine....

Bien mélanger le tout et mettre au frais durant 24h avant consommation.

Beau travail d'équipe !!!

Un grand merci à Giorgio pour cette recette et à Lucia, Zazoo, Laurent, Daniele, et Riccardo pour la réalisation.

Erick

P.S.

Bonne fête Giorgio ;)

CONCORDIA - 2008/04/23 19:00 Temp=-67.2°C WindChill=-73°C RH=29% P=644.1hPa Wind=1.0m/s SW

lundi 07 avril 2008

Die Hard à Concordia

Hello, Le vendredi est un jour comme les autres à Concordia. En effet pour nous la semaine ne s’arrête pas vraiment ce jour. Mais ce vendredi, nos médecins et Patrick le chef technique nous ont concocté une après-midi digne d’un Bruce Willis sauvant le monde… La sirène incendie s’est déclarée vers 14h, le lieu du sinistre, je vous le donne dans le mille… Les incinoletes !!!! ces maudits Ch… à réactions dont mon séant se souvient encore. Il fallait que ça arrive. Le temps de revêtir nos tenues de feu nous voici prêts à intervenir. Deux équipes : Seb et Doudoux en attaque directe, Patrick et Daniele en protection de l’infrastructure dans le faux plafond.

photo : Jeff vanacker

Le temps que les tuyauteurs assemblent la centaine de mètres de boudins nécessaires entre l’eau et le lieu du sinistre et nous voici prêts à intervenir. En sueur et la gorge asséchée par l’appareil respiratoire, bien que prêt à combattre, l’eau n’arrive toujours pas…. Un bouchon de glace semble avoir obstrué l’arrivée principale. Que faire !!! Daniele ayant toutefois décidé d’en découdre coute que coute avec le feu prit à sa manière les choses en main (enfin, en main….) sous la couverture des extincteurs.

photo : Zalpha Challita

Malgré ce geste héroïque, le sinistre eu raison de nous et l’ordre d’évacuation fu donné à 14h15. la base est considérée comme perdu il faut maintenant sauver nos vies… Une fois la « chaussette » déployée, Patrick se jeta dans le vide en premier afin d’assurer la réception des infortunées que nous sommes devenues par la force des choses. 1, 2, 3….9, 10, 11,12 et 13 les derniers étant le doc et Jeff, le responsable de l’équipage qui à défaut de sombrer avec son navire se doit de vérifier que tout le monde a quitté le brasier avant d’évacuer.

Une fois en bas le Doc s’effondre à la surprise générale, un rapide examen montre d’importantes brulures au visage. Toutefois bien qu’inconscient, il respire. Moins d’une minute après le diagnostic, le matériel de premier secours est là, le Doc est préparé pour son transport et 6 personnes le prennent en charge pour le conduire au plus vite dans une zone plus chaude ou il sera pris médicalement secouru par notre second médecin.

photo : Laurent Bonnardot

photo : Laurent Bonnardot

photo : Laurent Bonnardot

photo : Laurent Bonnardot

Voici comment un simple exercice se transforme en véritable scénario catastrophe, toutefois parfaitement plausible… D’ailleurs le Doc, prit dans son rôle de blessés resta inconscient plus de 15min après sont rapatriement. C’est à ce moment que Seb et moi même avons décidé (contre tout avis médical) de soigner ses brulures avec… de la crème pour les mains…

Voilà donc la fin, d’une journée en enfer, à Concordia…

Erick

CONCORDIA - 2008/04/05 14:47 Temp=-61.9°C WindChill=-86°C RH=34% P=638.4hPa Wind=7.0m/s SW

mardi 01 avril 2008

Panique à Concordia

Bonjour, étant éssouflé par l'exercice, je passe la main à Zalpha qui a rédigé la communication de crise que vous retrouverez dans les medias..

Black Out général à Concordia … DC4 pédale !

Dans la nuit du 31 mars au 1 avril 2008, l’alarme technique retentit quelques instants avant que la base entière ne soit plongée dans le noir profond. Patrick, chef technique, premier levé, premier à constater la panne de courant générale qui vient de se produire. S’en suivent les autres techniques et quelques hivernants au sommeil léger qui descendent les escaliers menant à la centrale munis de leur frontale pour retrouver Patrick. Le verdict tombe, impossible de remettre le courant avant plusieurs heures, peut-être, plusieurs jours, sans-doute. L’heure est grave, si rien n’est fait c’est une chute exponentielle des températures dans les différents bâtiments de la base qui nous attend et des conséquences non négligeables. Rappelons qu’il fait aujourd’hui -54°C dehors. Le froid polaire risque de s’installer rapidement à l’intérieur, le danger étant les cassures successives de tuyaux dues au gel, ce qui provoquerait en particulier une coupure d’eau potable sans compter les inondations. Les frigos et magasins contenants nos stocks uniques de vivres en pâtiraient … sans imaginer l’impact humain …mais nous préférons ne pas y penser et garder l’esprit clair … suffisamment clair en tout cas pour qu’une idée prenne forme dans l’esprit de Laurent F. notre électricien : il nous faut produire notre électricité par un autre moyen le temps des réparations. Aussitôt dit, aussitôt fait ! Pendant que Seb et Fabrizio rejoignent Laurent et Patrick pour confectionner un relais … le reste des hivernants, tous réveillés, est déjà reparti de la salle de sport, le vélo sur l’épaule ! Celui-ci placé à la centrale et fixé au relais permettra, en pédalant, de produire de l’électricité et ainsi d’alimenter les points stratégiques de la base. Et voilà une fois plus l’esprit d’équipe mis en avant à DC4: alors que les techniques s’attèlent à la réparation, les autres hivernants pédalent à tour de rôle sous l’œil médical attentif de Roberto … C’est pas facile l’Antarctique !!!!

Zalpha Challita

les images sont de Erick Bondoux/Seb Dénamure

CONCORDIA - 2008/04/01 19:28 Temp=-51.8°C WindChill=-65°C RH=46% P=652.8hPa Wind=2.9m/s E