Hivernage Station Concordia DC4 2008

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 21 novembre 2008

l'hivernage c'est fini !!!

Bonjour,

Un petit message pour vous signaler la fin de l’hivernage, en effet ce samedi 8 novembre vers 14h30 le premier avion depuis 9 mois a posé ses skis sur la piste de Dôme C.

Un grand moment d’émotions souligné par quelques imprévus pour changer. En effet, après un atterrissage remarquable du DC3 de Kenn Borek sur une piste pourtant imparfaite que Seb à damé tant bien que mal toute la nuit avec la chargeuse (la dameuse étant en panne…), j’étais chargé avec Zalpha d’indiquer la direction a suivre au pilote pour rejoindre la base sur la taxi way. Pour ce faire, nous n’avons pas trouvé d’autre moyen que de trainer un ballon gonflé à l’hélium derrière un skidoo. La bonne nouvelle, c’est que le ballon n’a même pas éclaté lors de du passage au marqueur afin d’y apposer un message de bienvenue.

A l’affut de d’aéroplane au croisement de la taxy way et de la piste un appel radio chargée d’émotion nous sors de nos rêveries « The plane is in sight at 230» sous-entendues : « l’avion est en vue au 230 »

quelques instants plus tard en effet en direction du cap indiqué, une petite forme se détache du ciel bleu.

Un tour d’observation pour observer la piste (on se demande si c’est bien raisonnable, de toute façon il faut poser le bouzin…), le pilote amorce la descente et quelque instant plus tard le ski droit touche le sol glacé suivit de prêt par son homologue le ski gauche

La piste entant un peu « courte », au 2/3 le pilote semble avoir appuyé sur un frein sorti d’on ne sait ou pour arrêter sa course folle dans un nuage de glace vaporisée. Admirable quand on connaît les conditions à ce moment.

Un demi-tour plus tard, l’avion arrive sur notre position et c’est à nous maintenant de le guider, la cabine étant bien trop inclinée vers le ciel pour avoir une visibilité correcte de la route que l’avion doit prendre pour rejoindre la base.

Jusque-là, tout va bien… oui, mais non, c’était sans compter sur la blague habituelle, la panne de skidoo avec le DC3, dont les deux ventilos bien trop rapides à mon gout se rapprochant de façon légèrement sournoise.

Pour ce qui est des photos et des vidéos, pour le coup on oublie, forcement la liaison radio avec la base ne fonctionne plus, et ça n’est qu’à un moment que j’entends la voix de Claire Le Calvez passagère du DC3 qui me demande ce qui se passe.

Après une brève explication, l’idée est de sortir le skidoo de la piste ce que nous faisons (non sans mal).

A la suite de ça, le pilote peut continuer sa course en direction de la base, sans assistance, mais par chance il avait bien appris le plan ;)

Bien entendu au moment de nous dépasser, les deux ventillos nous ont gratifié au passage d’un nuage glaçant qui nous a refroidis après toutes ces émotions…

Bien entendu 5 minutes après le skidoo a redémarré et nous avons pu rejoindre nos amis fraichement débarqués.

12 de plus, ça fait drôle…

C’est donc sur cette page que se termine l’hivernage, il reste encore la campagne d’été avant de rejoindre d’autres contrées plus chaudes.

J’ai en ce moment assez peu de temps pour me consacrer à l’écriture, et la bande passante dispo pour envoyer image et vidéos est maintenant très réduite de par l’accroissement du nombre de personnes. Toutefois, il me reste encore énormément de choses a publier en texte photo et vidéo. Je continuerais donc après mon retour en France afin de ne pas garder tout ça au fond d’un disque dur en sursis…

Toutefois, quelques images de la campagne d’été vont arriver dans quelques jours.

À très bientôt

Erick

mercredi 08 octobre 2008

La réfection du stock +4°

La station dispose de plusieurs stocks de nourriture, du –20 au +20 en passant par le + 4°

Tous disposés au second étage du bâtiment bruyant (sous la cuisine).

Notre stock +4 n’avait jamais été terminé depuis la construction, c’est pourquoi Fabrizio et le DOC, se sont pris de passion pour la pose de tôle inox sur l’ensemble du sol. Après une semaine de travail acharné (sous assistance médicale pour Fabrizio car le rythme d’enfer (7h30, 20h) imposé par le DOC ayant failli lui être fatal, c’est au tour de l’équipe rangement et aménagement de réorganiser le stock.

Montage d’étagère, inventaire, nouvelle organisation des vivres... Durant plusieurs jours l équipe s’est affairée afin de rendre l’endroit convivial et chaleureux (oui bon 4° quand même la chaleur).

L’ambiance et la bonne humeur des participants a rendu la chose ludique (comme à l’habitude lorsque vous collez deux astros au milieu de technicien de talent !!!).

Un grand moment de l’hiver qui montre une fois de plus que l’ambiance dans la station est au beau fixe, même après 10 mois de vie commune.

Et encore Bravo à Fabrizio et au DOC pour avoir découpé, percé, posé de la tôle durant une semaine.

Erick

Les réserves de rations

Il y a ceux qui cuisinent

Et ceux qui grattent… Et oui après avoir rangé le stock, certaines denrées en quantités trop importantes on été rapatriées au camp d’été afin de libérer un peu de place. Une fois de plus Seb, Patrick et Fabrizio se sont retrouvés face à un léger obstacle, a savoir une tente enneigée par les récents « coups de vents » Après avoir grattés un bon moment, ça ne sont pas moins de 500kg de nourriture qui ton été rangés dans la tente. C’est tentes sont des réserves de secours nous permettant de survivre au camp d’été en cas d’incendie ou de gros dégâts. Et parfois ont y retrouve des trésors Hein Patrick ? ;) (encore merci, mon foie te le rendra !!!)

La vidéo, c’est ici

Erick

loisirs en cuisine

et en vidéo ;)

Le samedi après midi, entre ménage, poubelle, et astro Zalpha aime bien squatter le labo de pâtisserie pour le bonheur de tous. En effet dimanche est le jour de petits pains au chocolat, croissants fourrés et autres pains au lait.

Merci Zazoo !!!

la vidéo, c'est ici

Erick

vendredi 03 octobre 2008

Fin d'hivernage pour la dameuse.

Le grand jour est arrivé, le thermomètre affichant –45° c’est le moment de sortir la dameuse (l KAAS pour les intimes). Après 7 mois passés sous une bâche non loin de la base, l’opération s’annonce des plus périlleuses… (Surtout pour Gros Seb qui se voit déjà passer de bons moments douillets…)

L’affaire a commencé vers 23h le vendredi pour un démarrage aux environs de 14h le samedi.

Le principe de base, coller un chauffage soufflant sous la bâche pour chauffer l’engin, bien entendu un chauffage soufflant à besoin de carburant et de courant pour fonctionner.

Donc dans une benne on colle un groupe électrogène, le chauffage, une lampe témoin pour surveiller depuis la base l’état du groupe et éventuellement tous accessoires ou grigris maraboutisants…

Mise en place du chauffage 23h le vendredi, panne du groupe (et donc du chauffage) 0h30 le samedi, réparation du groupe entre 1h et 3h, remise en service (avec un AR à la base de tout ça bien sûr…) par ce que si le chauffage refroidit, il ne démarre plus donc on rapporte tout a la maison prêt du feu de cheminée.

Nuit calme et tranquille pour gros Seb en surveillant la lampe à 400m de la base, ensuite opération matinale de pelletage (imaginez 7 mois de congères…) et vers 13h (après une ultime panne de groupe) la bâche est retirée !!! les batteries remontées sur l’engin, Gros SEB, vissé dans le baquet Reccaro façon pilote de course, et le coup de clef salvateur fut donné, accueillis comme jamais par le vrombissement des 270 bourrins de la machine infernale !!!

Tout autour, Patrick en train de ramper dans la neige pour tenter de dégager un maximum le passage. Vers 15h, marche arrière Victoire, malgré quelques fuites d’hydraulique, tout semble fonctionner !!!

Bravo à Seb et Patrick pour ce démarrage en fanfare !!!

P.S.

Noter une fois de plus l’équipement « grand froid » podologique de gros Seb…

vendredi 12 septembre 2008

Une balade au camp d'été

Hello,

Une petite (25 minutes…) vidéo prise au cœur de l’hiver polaire lors d’une sortie au camp d’été. Une façon amusante d’aller se balader et de faire un peu de sport. Avec Seb nous en avons profité pour passer un petit coucou aux personnes qui nous accompagnent tout au long de l’hivernage ou de la campagne d’été grâce à qui tout cela est possible, en faisant les mises à jour de nos blogs ou bien en venant se geler ici pour que cette station fonctionne. Un grand merci donc à Amandine, Franck, David, les campagnards d’été, Hubert, Serge, Gilou et Claire, le labo Fizeau, André le maquettiste, L’IPEV et le PNRA. Impossible de citer tout le monde, mais on pense bien à vous et nous sommes déjà heureux de vous revoir à la base pour ceux qui arrivent en novembre. La vidéo (en deux parties) c’est ici

Erick

mercredi 20 août 2008

Repas gastronomique à Concordia

Coucou

Une petite vidéo ici sur notre dernière soirée gastronomique...

Le samedi soir est généralement réservé à une soirée spéciale. Giorgio alterne pizza, repas à thème et soirée gastronomique. Autant vous dire qu’à chaque occasion c’est un festival de saveurs qui nous attend. C’est aussi une occasion pour moi de vous faire partager un petit peu de l’ambiance qui règne en cuisine et à table durant ces « durs » moments. En rôle de commis de cuisine et à la plonge cette fois-ci, Fabrizo. Les serveurs, Riccardo, le Doc (avec sa belle chemise blanche) et Daniele en chemise noir. C’est aussi un moment privilégié ou Giorgio nous fait partager ses secrets de cuisines. Pour qui veut apprendre la cuisine quoi de mieux qu’un chef en cours particulier !!!

Rappelons que Giorgio a une particularité, il rêve ses plats la nuit. C’est pourquoi beaucoup de ses spécialités sont uniques et surtout nous assistons parfois aux évolutions successives d’une nouvelle recette. Comme le dit si bien le chef « c’est la version 1, mais on peut améliorer !!! » je ne vous raconte pas version 3 c’est en général un délice, car accommodé aux gouts de chacun quand c’est possible. C’est d’ailleurs une autre de ses qualités, depuis le premier jour Giorgio a mémorisé les gouts et préférences de chacun et quasiment chaque repas comporte une touche spéciale pour faire plaisir. La cerise sur le gâteau, c’est le chocolat maison… Régulièrement en fin de repas, un chocolat surpris géant pointe le bout de son nez, fourré à la marmelade, garnie de brioche et de raisins, aux fruits, ou riz soufflé, parfois en forme triangulaire gavée de nougatine, ou bien version after eight géant et j’en passe. Un vrai délice et un plaisir partagé par tous. Sur le plan de la gestion des stocks, toutes ses qualités ont un autre intérêt, il est rare que les plats restent et il y a très peu de déchets.

Voilà donc en quelques mots le bonheur culinaire que nous vivons à chaque repas, certain on hivernés plusieurs fois sur l’ensemble des terres australes, et confirment volontiers que nous avons certainement la meilleure table de l’Antarctique…

Erick

lundi 18 août 2008

le sport à concordia

Coucou,

une petite vidéo ici

La version officielle :Une petite séance de sport en extérieure… La version « off », un plan mou dont je tairais la source qui nous à bien amusé.

Erick

Le soleil revient

Hello,

Après avoir disparu depuis 3 mois c’est ce mardi 12 aout que nous avons pu voir à nouveau le soleil.

Seul bémol, nous essuyons depuis 10 jours du mauvais temps ce qui nous a empêchés de le voir sortir comme prévu le 10. De plus, il a fait une courte apparition avant de sombrer de nouveau derrière les nuages et c’est la tempête et le white out qui ont repris le dessus.

Pour tout vous avouer je ne partage pas spécialement la jouissance explosive qui a secoué Concordia ce jour, car pour nous astronomes le retour du soleil signifie que le temps d'observation va fortement diminuer dans les semaines qui viennent...

En fait malgré tout ce que j’avais entendu sur le stress imposé par la nuit polaire je ne me suis jamais reconnu et n’ai jamais ressenti de malaise provoqué par le manque de lumière. c'est même passé "trop vite" à mon goût.

Déformation professionnelle ou bien anomalie psychobiologique personnelle ?

Erick

Seb et Patrick révisent les extincteurs…

bonjour,

La sécurité fait partie des points les plus importants à Concordia. Le feu étant certainement notre pire menace, il est impératif que le matériel soit en parfait état de fonctionnement

C’est pourquoi Seb et Patrick se sont lancés dans la révision de l’ensemble de ces petites bonbonnes rouges…

Pas moins de 80 extincteurs de tous types ont été démontés et vérifiés dans la semaine

Pour les CO2 il faut examiner les tuyaux, le percuteur et peser l’ensemble afin de vérifier si ils n’ont pas perdu de leur charge de gaz.

Pour les extincteurs à eau et à poudre, c’est là que ça devient amusant, ils sont intégralement démontés, l’eau ou la poudre est pesée (à part), ainsi que le réservoir vide et la charge de gaz.

Seb qui aime la poudre (eh oui, chacun ses vices, on ne juge pas…) s’en est donné à cœur joie pourrissant, sans le moindre scrupule et avec même un soupçon de jouissance le local à déchet déclaré zone contaminée après les frasques du gamin.

Je ne vais pas m’étendre sur le déclenchement accidentel, intempestif sans préavis et en zone publique d’un extincteur à poudre récalcitrant fraichement remonté…

Bref, encore un grand moment offert par notre bureau technique favori.

À bientôt,

Erick.