Bonjour,

Un petit message pour vous signaler la fin de l’hivernage, en effet ce samedi 8 novembre vers 14h30 le premier avion depuis 9 mois a posé ses skis sur la piste de Dôme C.

Un grand moment d’émotions souligné par quelques imprévus pour changer. En effet, après un atterrissage remarquable du DC3 de Kenn Borek sur une piste pourtant imparfaite que Seb à damé tant bien que mal toute la nuit avec la chargeuse (la dameuse étant en panne…), j’étais chargé avec Zalpha d’indiquer la direction a suivre au pilote pour rejoindre la base sur la taxi way. Pour ce faire, nous n’avons pas trouvé d’autre moyen que de trainer un ballon gonflé à l’hélium derrière un skidoo. La bonne nouvelle, c’est que le ballon n’a même pas éclaté lors de du passage au marqueur afin d’y apposer un message de bienvenue.

A l’affut de d’aéroplane au croisement de la taxy way et de la piste un appel radio chargée d’émotion nous sors de nos rêveries « The plane is in sight at 230» sous-entendues : « l’avion est en vue au 230 »

quelques instants plus tard en effet en direction du cap indiqué, une petite forme se détache du ciel bleu.

Un tour d’observation pour observer la piste (on se demande si c’est bien raisonnable, de toute façon il faut poser le bouzin…), le pilote amorce la descente et quelque instant plus tard le ski droit touche le sol glacé suivit de prêt par son homologue le ski gauche

La piste entant un peu « courte », au 2/3 le pilote semble avoir appuyé sur un frein sorti d’on ne sait ou pour arrêter sa course folle dans un nuage de glace vaporisée. Admirable quand on connaît les conditions à ce moment.

Un demi-tour plus tard, l’avion arrive sur notre position et c’est à nous maintenant de le guider, la cabine étant bien trop inclinée vers le ciel pour avoir une visibilité correcte de la route que l’avion doit prendre pour rejoindre la base.

Jusque-là, tout va bien… oui, mais non, c’était sans compter sur la blague habituelle, la panne de skidoo avec le DC3, dont les deux ventilos bien trop rapides à mon gout se rapprochant de façon légèrement sournoise.

Pour ce qui est des photos et des vidéos, pour le coup on oublie, forcement la liaison radio avec la base ne fonctionne plus, et ça n’est qu’à un moment que j’entends la voix de Claire Le Calvez passagère du DC3 qui me demande ce qui se passe.

Après une brève explication, l’idée est de sortir le skidoo de la piste ce que nous faisons (non sans mal).

A la suite de ça, le pilote peut continuer sa course en direction de la base, sans assistance, mais par chance il avait bien appris le plan ;)

Bien entendu au moment de nous dépasser, les deux ventillos nous ont gratifié au passage d’un nuage glaçant qui nous a refroidis après toutes ces émotions…

Bien entendu 5 minutes après le skidoo a redémarré et nous avons pu rejoindre nos amis fraichement débarqués.

12 de plus, ça fait drôle…

C’est donc sur cette page que se termine l’hivernage, il reste encore la campagne d’été avant de rejoindre d’autres contrées plus chaudes.

J’ai en ce moment assez peu de temps pour me consacrer à l’écriture, et la bande passante dispo pour envoyer image et vidéos est maintenant très réduite de par l’accroissement du nombre de personnes. Toutefois, il me reste encore énormément de choses a publier en texte photo et vidéo. Je continuerais donc après mon retour en France afin de ne pas garder tout ça au fond d’un disque dur en sursis…

Toutefois, quelques images de la campagne d’été vont arriver dans quelques jours.

À très bientôt

Erick