De Paris à Christchurch, les vols s’enchaînent et la fatigue avec !

C’est le jour du grand départ. Après avoir fini de boucler les malles à 2h du matin, la nuit fut courte (forcément… à 2h je finissais le colisage des malles, vu l’état de fatigue j’espère qu’ils ne vont pas être trop regardant).
L’avion est à 13 h et je dois arriver à Roissy pour 10h afin de rejoindre mes camarades de voyage.
Le temps de boucler les derniers sacs, dont le bagage cabine affublé de son lapin crétin et de mon oreiller en plumes brodées ! ;) . Coté poids, forcément je serais en surcharge et forcément, il faudra ruser.
Départ 7h30 pour la gare et les joies du RER !
Direction CDG Terminal 2A, à l’autre bout de l’arrivée du RER (prévoir pas loin de 15
minutes avec les bagages !) .Le temps de faire saucissonner mon sac à dos par un gentil Mr muni d’une grosse machine déroulant du boyau synthétique au kilomètre (et à 9€ l’opération c’est du boyau de luxe !) …

Et c’est parti pour l’enregistrement des bagages. On respire un grand coup, on croise les doigts et on attend que ça passe (ou pas) …
Il y a 4 ans, c’était pas passé à 2 kg près ! Très fun le repacking au milieu de la file … Mais ce matin tout roule ! Personne à l’enregistrement, en 5 minutes c’est réglé !
12h00 ! Le temps de rejoindre la zone d’embarquement, passage par un distributeur (oui, toujours avoir un peu de cash au milieu des manchots, on ne sait jamais !) et achat d’un adaptateur secteur universel et voilà, c’est parti !
Le vol se déroule sans encombres alternant les siestes, les films et les discussions avec Sébastien mon voisin. Dans la série des films sympa à regarder en famille au p’tit déj, je vous conseille 127 heures !
11h plus tard, Hong-Kong !
Arrivé à 7h30 locale, le vol pour Auckland étant à 15h25 nous avons le temps de nous restaurer et de prendre une douche au lounge. J’en profite aussi pour finir quelques mails. Après une petite ballade dans la galerie marchande, un SMS d’Orange me sort de mon coma, ces idiots me racontent que j’en suis à 40€ de surtaxe (oups, j’ai oublié de couper la data sur le téléphone !).
- Note pour les voyageurs et utilisateurs de Smartphone, option data en itinérance : mettre sur OFF !!! -
Voici donc pour nous le temps de repartir en direction de la porte 31 afin d’embarquer pour Auckland et de nouveau … 11h de vol !!!

Et voilà, donc encore 11h de vol pour Auckland, avec en prime un superbe vol de nuit et des orages en pagaille. Quelques tentatives de photos pour le fun et les souvenirs mais le
spectacle live est sans commune mesure. L’avion vole parfois en frôlant les nuages, desquels partent des flashs blancs de toute part !
Avec tout ça, j’ai quand même trouvé le moyen de dormir une heure ou deux au moment du repas … forcément, au réveil, la faim se fait sentir !
Juste un détail, mon voisin de siège semble souffrir d’une forme de toux inquiétante ! La grippe peut-être, l’épidémie est-elle proche ?
Atterrissage sur les coups de 7h30 locale à Auckland soit 19h30 heure de Paris. Le temps de régler quelques formalités de douane et nous voici en train de prendre un café entre deux avions, le prochain pour Christchurch étant à 10h20 locale.
Pour info, la zone d’embarquement domestique est à environ 15 bonnes minutes à pied de la zone internationale donc deux choses : la première, prévoir un peu de temps pour s’y rendre ; la seconde, prendre un caddie ! Et surtout, suivre la ligne verte !
Le moment d’embarquer est arrivé ; au passage une équipe de Pères Noël se charge des bagages, ils ont de l’humour ici !
La météo à Auckland n’était pas bonne mais au moment ou nous avons pris le ciel d’assaut avec notre A320, le Soleil a pointé le bout de son nez pour nous accompagner tout au long de ce court vol d’1h20 (même pas le temps de pioncer cette fois !).
A bientôt !

This entry was posted in voyage and tagged , , . Bookmark the permalink.

2 Responses to De Paris à Christchurch, les vols s’enchaînent et la fatigue avec !

  1. ZaZoo says:

    Souvenirs, souvenirs !
    Si je comprends bien, tu n’auras pas eu besoin de répartir tes kg supplémentaires dans les poches de tes compagnons de route ?!
    Moi, j’ai raté l’avion cette année .. qu’à cela ne tienne ;0) !
    Bonne fin de voyage et prends pas froid !

  2. Groquick says:

    Salut mon doudoux! t’es parti sans meme me dire au revoir… Mais je crois que c’etait pas plus mal. Comme zalphen (que j’embrasse en passant), j’ai également raté l’avion cette année. Passe le bonjour à tous ceux que je connais là bas. Profites bien et fout pas le bordel dans ma chambre des fois que j’y retourne à DC 9. We keep in touch guy!